Galerie

l'univers de Dual

Accueil

Vois-tu, je crois que les humains sont malades
Plus de vacarme, ni d’oiseaux d’acier
Le silence est revenu, plus de pétarades
Nous entendons les cris de nos congénères
Que se passe-t-il, tout semble changer
Est-ce la fin d’une époque, changeons-nous d’ère ?
Je te répondrais qu’un jour les hommes guériront
De leur bêtise, d’une supériorité imbécile.
Le mal est parfois un bien, un lien, la raison
Qui fait que la vie ne tient qu’à un fil.
La guérison mon cher pour être complète
Doit faire retrouver à ce primate son cœur et sa tête.
Alors dis-moi, il suffit d'un virus et tout s’arrête ?
La vie non ! Elle continuera différemment.
En d’autres temps tout changea par une comète
La fin des hommes peut être un commencement.

Philippe Couteau dit "Bilout"

GUERISON

180 H * 180 L cm - Acrylique sur toile