Galerie

l'univers de Dual

Accueil

DISPARITION

Soutiendras-tu mon regard ? 
Fais-le avant qu'il soit trop tard. 
Nous mourrons sans cercueil 
La nature dans les forêts sombres 
Dans le grand silence du deuil 
Cache tes cousins qui dans l'ombre 
Disparaissent dans l'indifférence 
Il sera trop tard pour pleurer l'absence 
Du peuple des forêts et des savanes 
Homme si puissant, la nature se fane 
Je n'ai pas tes mots, regarde mes yeux
Ils disent notre chagrin et un faible espoir
Je voudrais que tu comprennes ce soir 
Qu'Ils pourraient se refermer sous peu.

Bonne journée à vous, 
Philippe Couteau dit "Bilout"